Contrainte énergétique


500Wh MAX !

Tout le monde est logé à la même enseigne au Road E-Bike Grand Prix, c’est ce qui fait que l’on peut enfin parler de sport d’e-road.

La contrainte énergétique et les stratégies qui peuvent être mises en place en fonction des différents systèmes moteur-batterie disponibles sur le marché.

Les coureurs du Road E-Bike Racing devront respecter le règlement créé à cette occasion. Faisons le point sur les différents systèmes moteur-batterie existants.

Pour les e-bikes équipés de systèmes de 400Wh ou 500Wh comme Bosch ou Yamaha, c’est tout simple : chargez votre batterie unique à bloc et c’est parti ! Aucun échange de batterie ne sera accepté. La batterie sera contrôlée et marquée au départ et à l’arrivée du Grand Prix (et ½ Grand Prix).

Qu’en est-il des systèmes de 200Wh ou 250Wh comme ceux conçus par Bafang, Fazua, Polini ou encore Ebikemotion ? Là les possibilités sont nombreuses :

  1. Le constructeur a prévu des batteries de supplément qui peuvent être rajoutées sur le cadre du vélo pour un total maximum autorisé de 500Wh
  2. La batterie de 200Wh ou 250Wh est facilement interchangeable
  3. La batterie est intégrée au cadre du vélo et est difficilement interchangeable

Dans le 1er cas, les coureurs peuvent partir avec leur 2ème batterie de 200Wh ou 250Wh et l’échanger ou l’ajouter en sécurité aux stations de ravitaillement ou aux stand techniques installés sur l’Esplanade du lac à Aix-les-Bains

Avantage : Les coureurs peuvent gérer leur batterie en totalité sur l’ensemble du parcours.

Attention : Les opérations d’ajout ou d’échange de batterie ne sont autorisées que sur les stations de ravitaillement et les stands techniques pour des raisons de sécurité et de transparence.

Dans le 2ème cas, les coureurs peuvent aussi choisir de laisser leur 2ème batterie de 200Wh ou 250Wh aux stands techniques organisés sur l’Esplanade du Lac et l’échanger ou l’ajouter entre les 2 tours du Grand Prix*.

Avantage : Les coureurs seront plus légers pour effectuer le premier tour avec seulement le poids de la première batterie.

Dans le 3ème cas, le cadre du vélo est assimilé à la batterie et il est autorisé de changer de vélo aux stands techniques*(pour un vélo de caractéristiques identiques).

Avantage : L’échange de vélo peut faire gagner du temps, il suffit de bien transférer la carte d’identification et de chronométrage sur le deuxième vélo.

Nous nous réjouissons de vous voir à l’œuvre le 19 octobre !

D’ici là, n’hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions et des commentaires sur le sujet.

* Pour les participants au ½ Grand Prix, l’échange de vélo ou de la batterie supplémentaire peuvent être organisés à une station de ravitaillement au lieu du stand technique. Contactez l’organisateur au moins une semaine avant la compétition pour que ce dispositif puisse être mis en place.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *